Watertrek est très heureux de présenter sa toute première initiative de sensibilisation sous forme de spectacle, un show interactif et ludique à l’intention des scolaires qui sera proposé dans les établissements primaires à partir de la rentrée 2018.

C’est l’histoire de Lala, une stand-up paddleuse curieuse et aventureuse, dont les périples à travers le monde ont été foncièrement compromis par l’arrivée de nouveaux envahisseurs: les déchets plastiques et le carbone. Confuse et attristée par ce qu’elle a observé, Lala décide de se rendre dans les écoles pour faire appel aux enfants et leur demande de l’aider à trouver des solutions. Le spectacle est ainsi structuré autour de 2 sessions, les enfants disposant d’une semaine de pause pour réfléchir et mener à bien une des missions qui va leur être confiée, mettant ainsi toute leur créativité au service du « retour à Tavaha » - véritable reconnexion à l’esprit de l’océan.

En combinant faits scientifiques et données historiques à son vécu personnel et à ses expériences de voyage, la comédienne et stand-up paddleuse Séverine Vasselin espère susciter chez les scolaires l'envie de vivre dans le respect de ce qui nous entoure et des ressources qui sont indispensables à notre survie. Il s’agit avant tout de recréer des liens entre savoir et vécu, entre geste et impact, entre aujourd’hui et demain et permettre aux plus jeunes de bien saisir - à leur manière - les enjeux actuels de la préservation de leur environnement.

Pour réserver : contact@wat.creaweb81.fr

A l’initiative de Francesca Santoro - Responsable du bureau régional de l’UNESCO de Venise - Watertrek a été convié en décembre 2017 à participer à la Conférence « Ocean Literacy for 4 », afin d’y présenter un exemple d’éducation non-formelle. Durant 2 jours, des élus et institutionnels, tel que Gesine Meissner (Membre du Parlement Européen), Peter Tomson (Envoyé Spécial pour les Océans à l’ONU), des responsables de curriculum officiels et des Universitaires, ou bien encore des Représentants du monde associatif ont pu présenter leurs travaux et les pratiques mises en œuvre pour promouvoir la connaissance océanographique. Il s’agissait de réfléchir ensemble à la nécessité de rendre ce savoir accessible à tous. Watertrek - au côté de son partenaire Surfrider, et en la personne de sa fondatrice Séverine - a ainsi pu présenter ses initiatives lors d’une intervention d’une vingtaine de minutes en plein cœur de la capitale vénitienne. A l’issue de ces 2 journées de présentation et d’interaction, des groupes de travaux se sont constitués afin de mettre en place une stratégie à moyen terme. Watertrek s’est ainsi investi dans un groupe en charge de la mise en place d’une proposition de Loi destinée à rendre la connaissance océanographique obligatoire dans les écoles, un formidable point de départ à de nouvelles synergies et à un travail de fond à approfondir dans les mois à venir, d’autant plus que l’ONU approuvait en décembre 2017 la proposition de l’IOC-UNESCO d’une décennie internationale pour les océans et le développement durable à compter de 2021.

Merci à toute l’équipe de l’Unesco pour son accueil.

Sur la conférence : https://en.unesco.org/ocean-decade

Sur la décade Onusienne consacrée aux océans : https://en.unesco.org/ocean-decade

Watertrek s'est associé au Club Le Grand Huit le mois dernier pour le premier festival de L'Eau Vive, une véritable célébration du Sup combinant courses, nettoyages de berges, activités récréatives et éducatives le long de la Marne près de Paris. L'équipe Watertrek est venue de la France, d'Angleterre et de Belgique pour participer au festival, rejoint par ses 2 Ambassadeurs Carolyn & Carlos qui préparaient le lancement de leurs 12 marathons à travers l’Europe sur une planche fabriquée en bouteilles plastiques recyclées. Malgré les défis techniques et logistiques, l'équipe a travaillé dur dans la pluie et la grêle afin de construire un panneau de bouteilles robuste sur deux épaisseurs.

Rassembler une quantité suffisante de bouteilles de 2 litres s'est avéré difficile à cause du système de recyclage très efficace en France…et oui!

La touche finale de la construction de cette planche, c’est avant tout l’aileron composé de bouchons en plastique bleu-blanc-rouge, construction qui n'aurait pu être possible sans l'aide très appréciée du fondateur et organisateur du festival, Jean Baptiste et des bénévoles passionnés du Grand Huit. Le sup en bouteilles fut achevé juste à temps pour faire ses débuts sur l'eau dans le cadre de la course amicale de 5 km, rassemblant concurrents locaux et internationaux, ainsi que notre mascotte Watertrek "Plastic Monster » alias Wim Pyl De Belgique.

Parallèlement à la construction de la bouteille en plastique SUP, Watertrek proposait des activités éducatives pour les enfants (y compris les grands) afin de sensibiliser à la protection des mers et rivières. Notre partenaire Surfrider, Antenne locale de Paris, a organisé un nettoyage le long de la rivière Marne durant lequel 1 200 mégots de cigarettes ont été collectés, un chiffre terrifiant quand on sait qu’un mégot contamine à lui seul 500 litres d’eau.

L'équipe Watertrek a ​​eu l'honneur d'unir ses forces à celle de la championne Olivia Piana lors d'un photoshoot improvisé soutenant l'utilisation de bouteilles d'eau réutilisables.

Watertrek tient à féliciter Carlos & Carolyn pour leur premier marathon SUP sur une planche en bouteilles lors de la Journée Mondiale des Océans, et remercie toutes les personnes impliquées dans le festival L'Eau Vive et en particulier Gilles de Joinville pour son accueil chaleureux.

Noël 2015: le moment est venu de mettre en oeuvre un des projets de Watertrer: éduquer, sensibiliser, toucher les plus jeunes, mettre les gens sur l’eau, les inciter à réfléchir, ressentir, regarder, observer, se reconnecter à leur nature profonde pour mieux appréhender les enjeux des dégradations de notre cadre de vie.

Direction le Cambodia Kids Care Center, un centre d’accueil pour enfants Cambodgiens, Malais et Vietnamiens sur l’île de Koh Chang. Une quarantaine d’enfants de 4 à 13 ans y sont accueillis par Uan qui gère l’intégralité du lieu. Les enfants vivent chichement, ils ont de quoi se nourrir en cette période où les touristes sont nombreux à venir les soutenir. La situation est un peu différente durant les moussons…Le premier objectif est d’abord de leur enseigner un peu d'anglais, indispensable à des échanges sur les questions d’environnement. Nous recensons ensemble tout ce qu’on trouve dans nos eaux: bouteilles, canettes, mégots, coton-tiges, sacs etc...Bon, pas bon? dangereux pour les poissons, ou délicieux à manger? les enfants comprennent tout, vite, les réponses sont évidentes.

Deuxième étape: nettoyer, collecter, compter, trier…lors d'un nettoyage organisé sur la plage publique de Klong Prao. A peine distribués, les sacs reviennent plein! Sourires, entrain et entraide animent ces enfants qui semblent tant s'amuser à la tâche. L’endroit est paradisiaque, avec ces huttes en bois, son sable fin, l’eau bleu turquoise…si paradisiaque que le moindre emballage devient intolérable. Comment peut-on en arriver là quand la beauté environnante nous invite à tant d’humilité? Au fil du périple, la complexité du sujet se revèle: peu de gestion du ramassage des poubelles, manque de cohésion communale, inexpérience de certaines structures locales…un vrai travail de fond est à entreprendre. Le plus choquant, ce sont ces montagnes de petites bouteilles que l’on trouve à l’entrée des supermarchés, un désastre à venir, un attitude intolérable des industriels occidentaux qui n'ont en ces terres aucun compte à rendre.

A l'issue du clean-up, les enfants sont conviés à une initiation Sup. Succès total: les filles d’un coté et les garçons de l’autre, ce joyeux monde barbotte pendant des heures. Les regards et les éclats de rire en disent longs.

Watertrek souhaite continuer à développer de nouveaux programmes pédagogiques à la fois en l’Europe mais aussi en l’Asie du Sud-Est, où 6 pays sont responsables à eux seuls de 60% de des pollutions plastiques océaniques.

Merci à Svein Rasmussen pour son support logistique lors e ce séjour pilote en Asie.

Enviromental Education with Cambodia Kids Care Center

Christmas 2015: time to implement Watertrek's missions on the field: educating, raising awareness, putting people on the water, make them think, feel, look and observe, reconnect with their nature to better understand the environmental issues.

The Cambodia Kids Care Center is a children's shelter hosting Cambodian, Malay and Vietnamese kids located on the island of Koh Chang. Forty children from 4 to 13 years are being taken care of by Uan. The children live frugally, they always have something to eat as many tourists come to support them in this period. The situation is a little different during the monsoons… The aim is to first teach them some English so we can actually exchange a bit. We set us a list of everything found in the water: bottles, cans, cigarette butts, cotton swabs, bags etc ... Good, not good? dangerous for fish or delicious to eat? children understand everything quickly, the answers are obvious for them.

Second step: let's go clean, collect, count and sort waste on the public beack of Klong Prao. Hardly are the bags out that they come back full of trasj. Smiles are big and joy is reel. The location is true paradise, with wooden huts, fine sand, turquoise blue water…it is so gorgeous any waste becomes intolerable. How can man possibly damage such an amazing beauty ? The complexity of the subject will reveal itself: lack of management in garbage collection, lack of communal cohesion, inexperience of some local structures. Substantive work needs to be undertaken. The most shocking are those mountains of small plastic bottles that you can see at the entrance of most supermarkets, a disaster waiting to happen, a truly irresponsabible behaviour from western indutries who are not accountable with recycling in those areas.

Last step: children are offered SUP test sessions, and it is a total success: the girls on one side & the boys on the other, this joyous world bullheads for hours. The smiles & the laughter say it all!

Watertrek will continue to develop new educational programs both in Europe and in Southeast Asia, where six countries alone account for 60% of ocean plastic pollution.

Thanks a million to Svein Rasmussen for logistical support during this pilot trip in Asia.

Watertrek a lancé en juillet 2014 sa toute première journée de Waterklass, un programme pédagogique de sensibilisation associant apprentissage de la natation et pratique du paddle en piscine puis en eaux vives, le tout accompagné d’un éco-animateur ayant pour mission de faire découvrir les écosystèmes aquatiques aux plus jeunes et de leur expliquer l’importance de les préserver. Ce sont les enfants du centre aéré d’Alfortville qui auront la primeur du projet. Désireux de rendre l’apprentissage de la nage plus attrayant, les moniteurs du centre aquatique étaient en quête de sens…

Après une première initiation au paddle en piscine, les enfants ont rejoint le Club de SUP de Joinville et fait la connaissance de ces animateurs Gilles et Vassili. Mise à l’eau…approximative…être sur la Marne, ça n’a plus grand chose à voir avec la pistoche !! les premiers coups de rame sont hésitants, pas bien longtemps pour certains. Pas une raison cela-dit pour ne pas finir au bouillon, il fait plutôt bon en ce lundi de juillet à Paris. Déséquilibre ou pas, ils seront quelques uns à goûter l’eau ! pollution ou pas, aussi… au premier abord, personne n’a jamais vraiment très envie de se baigner dans les fleuves et canaux du pays. Cela dit, le plaisir d’être sur l’eau fait vite oublier cette appréhension, encore plus chez les enfants. L’eau est-elle vraiment saine ? polluée ? salie ? voici les premières questions qui seront abordées par notre éco-animateur Loïc. Les enfants comprennent très vite - et pour cause, ils sont sur place, chez les cygnes, les canards et les poules d’eau qu’ils croisent dans le bucolique canal de Polangis. Il n’y a pas grand chose à ajouter, la nature parle d’elle-même, juste observer. Le visage de certains enfants a changé : un peu moins d’innocence, un peu plus de conscience...et toujours beaucoup de plaisir ! Mais l’impression pour la majorité d’entre eux - essentiellement originaires de la banlieue parisienne - que quelque chose les a marqué…

Watertrek souhaite utiliser le paddle comme un outil régulier pour faire découvrir et sensibiliser à la protection des environnements aquatiques - quel qu’ils soient - en se consacrant en priorité aux enfants. N’hésitez pas à nous contacter pour organiser de nouvelles Waterklass.

crossmenuchevron-down