IMG_6462
Catégorie
Publié le 24 mai 2022

Un serpent géant de 50 mètres fabriqué avec les bouteilles collectées lors de la Plastic Snake Expedition en Belgique

L’expédition en stand-up paddle à travers la Belgique lancée par le belge Wim Pyl est arrivée à bon port, non sans un bain frais sur la plage agitée de Nieuwport. Wim et son ami Jan Moermans - déjà auteurs d’une semblable expédition sur le même parcours 5 ans plus tot - étaient cette fois accompagnés de la sœur de Wym Tineke, et des français Séverine Vasselin, créatrice de l’association Watertrek et Antoine Bruge, chargé du projet Plastic Origins chez Surfrider Foundation. 

Les rameurs ont traversé les Flandres et passé quasiment 10 heures par jour sur l’eau, sur 4 rivières belges différentes afin d’y collecter les déchets présents sur leur parcours. Environ 60kg ont été collectés quotidiennement - et jusqu’à 120 kg - nécessitant d’aller vider la remorque de sacs quasi-quotidiennement dans les décharges gérées par Renewi. Ce sont environ 18 déchets par km qui ont été signalés sur les zones étudiées via l’outil Plastic Origins, la majorité d’entre eux se présentant sous la forme de fragments de type sacs ou lingettes (62%).  20% sont constitués de bouteilles, 14% d’emballages alimentaires et produits ménagers.

Un serpent de bouteilles géant a été fabriqué pour l’occasion afin d’alerter sur cette trop grande présence de déchets plastiques dans les rivières et sur leur impact : conçus à partir de plus de 400 bouteilles collectées sur le trajet, les paddlers ont pu tracter leur serpent flottant long de 50m, comme la partie immergée d’un flux beaucoup plus important puisque ce sont 220kg de déchets plastiques qui pénètrent les océans chaque seconde.

Il semble que la rivière la plus touchée par les déchets soit la Leie/Lys, rivière qui trouve son origine en France. 

Si 5 ans après leur premier périple, Wim et Jan observent que certaines zones d’accumulation ont été nettoyées, la quantité de déchets moyenne observée et ramassée n’a que peu évolué, ce qui reste très alarmant, à la fois pour la santé des rivières, des océans, mais aussi la nôtre. Nous ingérons environ 5 grammes de plastique par semaine.

Le parcours

Jour 1, de Hasselt à Aarschot sur la Demer

Jour 2, de Aarschot à Mechelen sur la Dyle ou Djile

Jour 3, de Kortrijk/Courtrai à Zulte sur la Lys ou Leie

Jour 4, de Deinze à Ghent sur la Lys ou Leie

Jour 5, de Ieper/Ypres à Nieuwpoort sur Yser ou Ijzer

Film documentaire à venir

Articles relatifs

crossmenuchevron-down